ACCUEIL BIO MUSIQUE CONTACT
BIO MUSIC CONTACT
Necrotic Mutation

Chapitre 4

Photo by

Band Picture

Photo: Francis Beaulieu, Sebastien Croteau, Yannick Lemieux, Chuck Tremblay, Simon Roy

Troisième mutation

Afin de poursuivre le travail de David, l'équipe a dû embaucher de nouveaux talents. Le premier à rejoindre l'équipe était Francis Beaulieu, un fournisseur bien connu de death métal mélodique. Il a immédiatement commencé à réviser le travail de David Landry et l'a combiné avec le sien. Les résultats étaient étonnants.

En novembre 1994, l'équipe a décidé d'enregistrer leurs dernières recherches. Ils ont opté pour Studio Victor et le puissant Pierre Rémillard pour enregistrer ce qui serait leur travail le plus mélodique et technique à ce jour. The Realm of Human Illusions a été lancé le 14 septembre 1995 et était un hommage à David Landry. Avec ce nouvel opus, l'équipe a gagné encore plus de reconnaissance et de notoriété que leur démo précédent. C'est peu de temps après que Yannick Lemieux s'est joint à l'équipe pour ajouter plus de distorsion et de mélodie au mélange.

La campagne d'éradication du virus se déroulait bien, mais l'équipe était déterminée à trouver de nouvelles façons de faire connaître leur mélange unique de death métal et d'obtenir des résultats plus rapides dans le processus de mutation des personnes infectées. Le 12 octobre 1995, l'équipe s'est vue offrir une place à la télévision nationale avec Julie Snyder lors de son émission L'enfer, c'est nous autres. On leur a demandé de jouer la chanson Je ne suis qu'une chanson de la célèbre chanteuse Ginette Reno. Même si la chanson originale n'était pas de la musique death métal, ils ont su l'adapter tout en gardant suffisamment de rythmes lourds et de distorsion pour combattre le virus.

Même avec leur apparition à la TV, le virus infectait plus de gens chaque jour. Il n'y avait pas assez de rassemblements de death métal pour aider à créer des mutants et combattre l'infection. Au cours d'une expérience, le groupe a été en mesure de déterminer que le virus utilisait le froid comme moyen de se multiplier plus rapidement. Grâce à leurs recherches, l'équipe croyait qu'il y aurait un risque énorme d'infection durant l'hiver 1996.

Afin d'arrêter l'infection, ils ont décidé de créer l'arme ultime : une chanson de Noël death métal. Le 12 octobre 1996, deux mois avant Noël, la chanson Çà, bergers sort sur la compilation Noël dans la rue. Le 15 décembre de la même année, ils sortent leur premier vidéoclip de la chanson Day of Mourning tiré de The Realm of Human Illusions.

Malgré tous leurs efforts inlassables pour créer des mutants afin d'empêcher le virus d'infecter plus de personnes, la plupart des membres de l'équipe sont tombés malades et sont devenus fortement infectés au début de 1997.

Le virus a finalement trouvé un moyen de contrer les mutagènes présents dans la musique de l'équipe. Seul le chanteur, Sébastien Croteau, a pu survivre à la nouvelle souche du virus. La quatrième et dernière étape de la mutation se préparait.


Chuck Tremblay picture

Chuck Tremblay

Drums


Simon Roy

Simon Roy

Bass


David Landry

Francis Beaulieu

Guitares


Sebastien Croteau picture

Sebastien Croteau

Voix


David Landry

Yannick Lemiux

Guitares


Necrotic Mutation Logo

« 1 2 3 4 5 »

Top